Flash info
Flash Info :

Jumelage entre Loumbila et Mitry-Mory/France : Des réflexions pour renforcer la coopération

29/11/2016
00:00

Le comité de jumelage de Loumbila a rencontré une délégation de la commune de Mitry-Mory le dimanche 27 novembre 2016 à Loumbila. Le bilan et les perspectives de la coopération entre les deux communes étaient au menu des échanges.

La commune de Loumbila au Burkina et celle de Mitry-Mory en France entretiennent des relations de coopération de façon officielle depuis 1999. Après 17 ans de relations, il était opportun de faire le bilan et de tirer des enseignements pour redynamiser la coopération. C’est dans cette optique que lecomité de jumelage de la commune de Loumbila et une délégation de Mitry-Mory a tenu une rencontre le dimanche 27 novembre 2016. Le comité de jumelage de Loumbila est présidé par Paul Ilboudo et la délégation française conduite par son homologue, Sylvie Letailleur et par le maire de la commune de Mitry-Mory, Charlotte Blandiol. A l’entame des échanges, les deux parties se sont réjouies des bonnes relations entre leurs communes et se sont engagées à œuvrer pour les maintenir au beau fixe.

Bilan de la coopération entre les deux communes

Prenant la parole, le secrétaire général du comité de jumelage de Loumbila, Valentin Ilboudo a dressé le bilan des 17 années de jumelage avec la commune française. Les actions ont été développées autour de deux grands axes à savoir: les visites et les réalisations de projets. Pour ce qui concerne les visites d’échanges, M. Ilboudo en a relevé 3 types. Il s’agit de séjours de délégations officielles, de délégations de jeunes et de séjours d’associations et de visites privées. De fait, entre 1999 et 2016, en tout 5 délégations officielles de part et d’autre se sont rendu visite. Aussi, dans le cadre des visites d‘échanges entre jeunes, au moins 36 jeunes de Loumbila ont séjourné à Mitry. Les projets réalisés par la commune française à Loumbila couvrent plusieurs domaines. Principalement les domaines de l’éducation et de la santé ont été concernés. On peut également citer les projets au profit des jeunes, des femmes et d’associations. Toujours selon M. Ilboudo, au niveau de la santé, il y a eu l’électrification à l’énergie photo voltaïque de 2 Centres de santé et de promotion sociale(CSPS), un don de matériel médical au (CSPS) de Loumbila et la construction de 2 latrines publiques dans les marchés de Goué et Nomgana. Concernant l’éducation, on peut citer des projets comme la réalisation d’une bibliothèque, la dotation d’un fonds documentaire au lycée départemental etla bibliothèque communale. A cela s’ajoutent des dons de vélos aux élèves démunis, des fournitures scolaires et des équipements sportifs aux établissements scolaires. Toujours dans ce cadre, les femmes ont bénéficié de la construction et de l’équipement d’une banque de céréales. Elles ont également bénéficié d’un fonds de petits crédits et du matériel de maraîchage. Il faut aussi noter que les jeunes et les associations ont eux aussi profité des fruits de cette coopération. En effet, outre les dons de jeux, il y a eu la construction d’un hangar à la maison des jeunes. Quant aux associations, elles ont reçu des animaux de traite pour les activités agricoles. Au terme de la présentation du bilan, la partie française a pointé du doigt le manque de rapports sur les différentes activités qui, de l’avis de Christophe Hingant, n’encourage pas les donateurs à s’engager davantage.« Je n’arrive pas à convaincre les donateurs à s’engager davantage car je ne peux pas leur fournir la preuve que les dons récoltés ont été utilisés à bon escient», a-t-il déploré. Abondant dans le même sens, la présidente du comité de jumelage de Mitry-Mory, Sylvie Letailleur, a estimé que le manque d’informations ralentissait la mise en œuvre des projets. Au vu de ces remarques, Paul Iboudo s’est voulu rassurant. Ainsi, il a affirmé que désormais des rapports d’activités seront envoyés à la partie française afin de maintenir la confiance et contribuer à encourager le développement du partenariat. Les perspectives du jumelage auront comme point d’ancrage le plan de développement stratégique de la commune 2016-2020. Ce plan vise à améliorer les conditions de vie des populations à travers la valorisation des potentialités agro-sylvo-pastorales.

Pour mémoire, la commune de Mitry-Mory est située à environ 25km au nord-est de Paris. Elle compte environ 18000 habitants.

Par Hamed SIGUIBEOGO(Stagiaire)

Légende:

1. La photo de famille des deux délégations



604
Partager sur Facebook

Recherche






Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter